Obsessions et révolutions autour la dépendance, matérielle et émotionelle. Deux danseurs contemporains et deux musiciens se perdent dans le « trop de choses » pour se retrouver dans le « pas assez ».

Des idées qui pénètrent apparemment sans peine dans la tête des spectateurs, où elles trouvent leur écho.  Aargauerzeitung 16.6.2007